Check-list

1- Sac à dos :

Choisissez un sac ergonomique 40-50 litres (évitez le sac militaire à baleines métalliques !) ; n’hésitez pas à emprunter celui d’un de vos enfants.

Votre ennemi est le poids, attachez-vous à ce qu’une fois rempli votre sac ne dépasse pas 10 Kg (sur un pèse-personnes), 14 Kg étant la limite absolue.

Si vous vous posez la question de l’utilité d’un objet ou d’un vêtement, dans le doute ne le prenez pas ! L’expérience montre que l’on a toujours trop, et que ce qui manque est souvent prêté par un autre.

2- Matériel de couchage :

Duvet, matelas mousse (le sol est dur).
Il est possible d’emporter une petite tente qui sera transportée dans la voiture-balai. Si vous ne prenez pas de tente, prévoyez au moins 1 couverture de survie en amiante à poser sous votre matelas (le froid vient du sol) ou 1 poncho, cela permet de se ménager 3-4 m² propres et de tenir les fourmis, araignées et limaces à distance.

3- Tenue pour marcher :

Bermuda, chemisette ou polo, 1 paires de chaussettes de laine ou en nouvelles matières composites (pas de 100% lin, coton, ou matières synthétiques – ne pas mettre 2 paires de chaussettes l’une sur l’autre qui favorise les ampoules), casquette ou chapeau, lunettes de soleil.
Et surtout 1 bonne paire de chaussures de marche ou de sport étrennée.

4- Rechange :

Chemisettes ou polos, slips, chaussettes, maillot de bain, pantalon pour le soir.
K-Way ou poncho (au cas où il pleuvrait), un pull/polaire (pour le soir).
Une paire de chaussure très légère que l’on enfile avec grand plaisir lors du déjeuner ou le soir à la place des chaussures de randonnées. La tong est idéale car légère et permet de se baigner dans la rivière sans se blesser les pieds.

5- Toilette :

Vous pourrez vous laver sommairement sur chacun des lieux de camp (fontaine, jet d’eau, bassines, et nous nous baignons dans la rivière le samedi après-midi. Prévoyez : serviette (certaines en matière synthétique sont très légères et sèchent très vite), gant, savon (dans 1 boîte), (shampoing, les formats « hôtel » sont pratiques car petits et légers), peigne, brosse à dents, dentifrice, rasoir, mousse, déodorant.

6- Cuisine :

Gamelles, quart, couverts en métal, gourde (plutôt 2L de contenance qu’1L, il existe notamment des poches d’eau de 2L qui se placent dans le sac avec une sorte de paille flexible qui permet de boire à tout moment en marchant sans avoir à sortir la gourde du sac).

7- Repas :

Nous fournissons :
• Les petits-déjeuners,
• Le dîner du vendredi,
• Le déjeuner du dimanche,
• Le pain,
• Une tomate + un fruit (abricot, pêche, melon,…) à chaque repas,
• L’eau sur tout le trajet.

Vous prévoyez :
• Un pique-nique pour votre trajet en voiture le jeudi soir,
• Le déjeuner du vendredi,
• Le déjeuner du samedi,
• Le dîner du samedi.

Il ne sera pas possible de faire des courses alimentaires pendant la marche. Pensez à emporter ce qu’il vous convient si vous avez des contraintes alimentaires (allergies, etc).

A noter :

Le vendredi soir, il y aura une vente de saucisses sèches et chorizo, de la production de notre ami Eric Simon qui nous accueille dans son champ, au profit des guides de Rocamadour (dont la fille d’Eric), pour payer leurs équipements ; il proposera des poches de 20 euros (saucisse sèche) et 30 euros (saucisses sèches + chorizo).

8- Dans les poches du sac à dos :

Lampe de poche (très utile le soir, idéal en lampe frontale), carte d’identité, stylo, papier, argent, ficelle, canif.

Pansements, paracétamol, crème anti-inflammatoire, “seconde peau” (pour apaiser les ampoules, en vente en pharmacie), crème solaire, crème anti-moustiques, pommade pour les pieds (en couche épaisse sur les pieds dans les chaussettes 2 fois par jour, elle limite les ampoules), papier toilette, allumette ou briquet.

9- Secours :

Une voiture-balai sera disponible pendant tout notre trajet, pour en cas de coup dur prendre un sac ou un blessé. Merci de prévoir de vous proposer à tour de rôle pour conduire cette voiture environ 1 heure et retrouver le groupe des pèlerins un peu plus loin.

L’équipe logistique se charge des cartes IGN, de la trousse à pharmacie, du transport en car et d’une façon générale de la logistique sur place.